Comment traiter la dépression chez la femme enceinte ?

Les changements hormonaux associés au cycle de reproduction d'une femme augmentent le risque de troubles affectifs. La grossesse et ses changements hormonaux associés augmentent la vulnérabilité à l'apparition ou à la récurrence de la dépression. Découvrez dans cet article comment traiter la dépression chez la femme enceinte.

Facteurs de risque à la dépression

Les personnes ayant des antécédents de dépression présentent un risque accru de récidive, de poursuite ou d'exacerbation de l'état de la maladie. Découvrez  plus d’informations via ce lien sur la dépression. Les facteurs de risque de dépression pendant la grossesse comprennent les antécédents personnels ou familiaux de dépression ; les antécédents personnels d'abus dans l'enfance, de toxicomanie ou de tabagisme ; les soutiens sociaux inadéquats, la monoparentalité ; la grossesse non planifiée ; le chômage et un niveau d'instruction inférieur.

Symptômes de la dépression

Certaines plaintes somatiques de la grossesse peuvent être difficiles à différencier de la dépression. Les symptômes rapportés par les patients peuvent inclure moins d'énergie ou de la fatigue, un manque d'intérêt pour les activités habituelles, des difficultés de concentration, une perte d'appétit, de l'insomnie, de l'agitation, un ralentissement des processus de pensée et des idées suicidaires.

Le diagnostic de la dépression, que ce soit chez la femme enceinte ou non, suit des critères bien établis.

Traitements non pharmacologiques

Les interventions non pharmacologiques comprennent la psychothérapie (individuelle et de groupe) et la luminothérapie.

La luminothérapie s'est avérée efficace pour les troubles affectifs saisonniers. Les deux psychothérapies les plus courantes sont la thérapie interpersonnelle (qui met l’accent sur l'amélioration des interactions sociales et des capacités d'adaptation) et la thérapie cognitive comportementale (qui met l’accent sur l'ajustement des processus de pensée autodestructeurs des patients). Il a été démontré que la thérapie interpersonnelle améliore l'humeur pendant la grossesse, mais la thérapie cognitive comportementale n'a été validée que pour la dépression post-partum.

Traitements pharmacologiques

Les interventions pharmacologiques sont largement utilisées pour la dépression et comprennent des antidépresseurs de diverses classes de médicaments. Tous les antidépresseurs disponibles sont considérés comme étant également efficaces pour la dépression non compliquée.

Le choix de l'agent dépend de la sécurité, du profil des effets secondaires, des comorbidités, des interactions médicamenteuses potentielles, des préférences du patient et du coût. Les objectifs du traitement devraient se concentrer sur la rémission des symptômes du patient et la restauration de la fonction.

Un suivi adéquat des patients et l'adhésion des patients sont essentiels pour des résultats optimaux.