Digitalisation de l’économie en Chine

De plus en plus de personnes se tournent vers le numérique. L’économie chinoise est tournée vers ce domaine porteur. Néanmoins, en raison de la forte concurrence, les salariés travaillent dans des conditions difficiles. 

Exploitation des travailleurs chinois 

Mardi 29 décembre 2020 aux environs d’heure trente, Zhang quitte le travail accompagné de quelques collègues. Travaillant au sein de Pinduoduo, une grande plateforme de vente de légume en ligne, cette jeune femme succombe après avoir ressenti un malaise à l’hôpital d’Urumqi. Cette mort a vite fait le tour des réseaux et n’a pas manqué de soulever l’opinion publique. Des anciens employés ont dénoncé les conditions de travail de cette plateforme. Selon certains anciens employés, ils pouvaient travailler 12 heures durant, et ceci des jours sans repos. 

Le samedi 9 janvier, les habitants de l’Hunan ont assisté à une scène plutôt horrible. Un jeune ingénieur en informatique se serait donné la mort en se jetant d’une fenêtre du 27e étage. Toutes ces nouvelles de mort ou de suicide mettent en doute les méthodes du grand e-commerce chinois. La situation est aussi catastrophique dans les autres entreprises de livraisons chinoises. Il est peut-être temps que les autorités chinoises se penchent sur cette question. 

Une ubérisation de l’économie chinoise

Il a de cela 10 ans, le principal sous-traitant chinois d’Apple, Foxconn aurait dénoncé ces conditions de travail pénible dans l’atelier du monde. Les Chinois ont plus recours à des plateformes en ligne pour les achats de tous types. Les victimes de ses entreprises ne sont pas des employés, mais plutôt des travailleurs soi-disant indépendants. Bien qu’Uber ne soit pas un moyen très utilisé par les Chinois, l’on emprunt le mot ubérisation pour décrire l’économie de l’empire céleste. 

Enfin, les conditions de travail devraient être revues au sein des grandes firmes. Le nombre de suicides ou de mort naturelle au sein de ses entreprises a relativement doublé.